Check other recent calls and fellowships.  

Keep updated on Twitter and Facebook.


QUOI

Colloque international organisé par la revue Relations internationales.

QUAND ET OU

Université de Lausanne, 20 et 21 juin 2019.

SUJET

Avec le « Brexit », le processus de négociation pour un traité de libre-échange transatlantique et les nombreuses conséquences de l’arrivée à la maison blanche de Donald Trump en 2017, les liens entre les Etats-Unis et l’Europe font actuellement l’objet d’une redéfinition dans de multiples domaines, des accords commerciaux aux alliances militaires, en passant par les collaborations scientifiques et académiques. Le colloque de la revue Relations Internationales se saisit de cette actualité pour revisiter l’histoire de ces liens économiques et culturels pendant la deuxième moitié du XXe siècle. Durant cette période, les échanges économiques entre Etats-Unis et Europe se sont développés au point de constituer aujourd’hui le plus important axe de flux financiers et commerciaux du monde.

Différentes dimensions de ces rapports ont d’ores et déjà été explorées par la recherche historique. Ainsi, de nombreux auteurs ont étudié la mise en place du Plan Marshall et ses multiples conséquences économiques, politiques, sociales et culturelles, en particulier l’arrivée massive des entreprises américaines sur le continent européen durant les années 1960. De manière plus globale, l’américanisation de l’Europe a été explorée, dans ses dimensions économiques et culturelles surtout. Le projet politique de l’atlantisme dans un contexte d’anticommunisme et de Guerre froide a également fait l’objet de nombreuses études.

Toutefois, il reste de vastes zones d’ombre dans l’histoire de ces échanges transatlantiques qui seront explorées à l’occasion de ces deux journées d’études à l’Université de Lausanne. Les réseaux de l’économie privée, de la philanthropie et du monde scientifique sont au centre de ce colloque. Il s’agit d’examiner les circulations matérielles et intellectuelles entre les milieux économiques privés, les institutions et fondations de bienfaisance, les universités ou les think tanks des deux côtés de l’Atlantique, ainsi que leur interaction avec les gouvernements et institutions publiques et para-publiques.

Quelle a été l’influence des acteurs privés dans la nouvelle configuration des liens transatlantiques après la Deuxième Guerre mondiale et la mise en place du Plan Marshall ? Quelle place ont occupé les experts académiques et les dirigeants d’entreprises dans les groupes atlantistes ou dans les projets philanthropiques ? La montée en puissance de la région « Asie » depuis les années 1970 a-t-elle eu un effet sur les relations entre ces acteurs et réseaux privés ? L’entrée dans une phase nouvelle de la mondialisation marquée par la dérégulation et la fin de la Guerre froide ont-elles eu des conséquences sur des pratiques transatlantiques mises en place, parfois depuis l’entre-deux-guerres ? Les acteurs privés ont-ils renouvelé leurs pratiques durant cette période et de nouveaux acteurs sont-ils apparus ? Ce colloque explorera ces différentes questions en englobant toute la période de la Guerre froide ainsi que les trois décennies qui suivent la chute du Mur. Une attention particulière sera attachée à la dynamique de ces transferts qui ne suivent pas un sens unidirectionnel, mais empruntent des chemins plus variés et mobiles, créant parfois des véritables espaces transatlantiques.

Les organisateurs sollicitent en particulier des contributions abordant les sujets suivants :

  • Réseaux et actions de différentes fondations philanthropiques intervenant aux Etats-Unis et en Europe
  • Experts, philanthropes et milieux d’affaires américains face à la construction européenne
  • Le rôle des élites scientifiques et économiques dans les différents espaces atlantistes (Bilderberg, Commission trilatérale…)
  • La mise en place des European Studies et des American Studies
  • Les échanges scientifiques transatlantiques dans le secteur de l’industrie pharmaceutique
  • Les résistances industrielles à la législation environnementale des années 1970
  • Les échanges académiques : du Salzburg Seminar aux bourses Fulbright
  • Redéfinition des échanges philanthropiques après la Chute du Mur
  • Le tournant néo-libéral (fin des années 1970-années 1980) : échanges scientifiques et économiques
  • Contacts entre associations patronales américaines et européennes
  • Le rôle des chambres de commerce américaines (AMCHAM) et européennes
  • Rivalités entre Etats-Unis et Europe dans d’autres champs régionaux (Afrique, Chine, etc.)
  • Le marché de l’art et ses ramifications transatlantiques

ECHEANCE ET CANDIDATURE

Les propositions (max. 300 mots) accompagnés d’un court CV sont à envoyer à l’adresse ci-dessous jusqu’au 30 mai 2018.

JanickMarina.Schaufelbuehl@unil.ch

Les actes de ce colloque seront publiés dans deux numéros thématiques de Relations internationales, en langue française. Pour respecter le calendrier de publication, les articles (max. 6000 mots, notes comprises) devront être rendus en juin 2019, soit au moment du colloque.

Les organisateurs/trices prennent en charge les frais de transport, deux nuits d’hôtel, les repas de midi et celui du jeudi soir 20 juin.


What we do || Who we are || Join AIR project.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s