Check other recent calls and fellowships.                                  Keep updated on Twitterand Facebook.


QUOI

Appel à participation de la summer school “Coopération et autogestion: expérimentations socio-politiques aux XIXe et XXe siècles” – École d’été, organisée par l’IHA et l’université de Constance en partenariat avec l’université de Rouen. Les organisateurs sont Ludivine Bantigny (GRHis/université de Rouen), Anne Kwaschik (université de Constance), Sven Reichardt (université de Constance)

QUAND ET OU

17 au 19 septembre 2018, Institut historique allemand, Paris

SUJET

L’école d’été interroge »le réel de l’utopie« et explore le plus précisément possible les diverses modalités de ce »changement de vie« (Bantigny, 2018 ; Riot-Sarcey, 1999). Dès lors qu’on adopte une perspective de long terme, il devient évident qu’au cours du XIXe et du XXe siècle, la mise en place de mondes alternatifs a été accompagnée, d’une part, d’un discours moraliste d’aliénation sensé décrire la réalité du présent et, d’autre part, d’expérimentations qui tendent à organiser et conférer une légitimité scientifique à la communalisation. Par conséquent, il est nécessaire d’examiner plus attentivement, notamment du point de vue de l’histoire du savoir, les constellations qui ont conduit, dans les deux cas, à une quête d’alternatives au sein des champs contradictoires que sont la critique sociale et la communalisation, l’utopie et les expérimentations correspondantes.

L’objectif de l’école d’été est d’ouvrir une discussion sur les connexions existant entre les diagnostics du temps présent, les expérimentations sociales et les sciences sociales aux XIXe et XXe siècles. En s’appuyant sur la perception de la modernisation en tant que processus selon Elias, l’école d’été interprète ces moments comme des transformations de l’équilibre »nous-je« (Elias, 1987) et entend explorer leurs caractéristiques ainsi que les logiques qui les sous-tendent. Elle cherche à considérer de quelle manière la rencontre de modèles quotidiens de perception et de concepts scientifiques sont susceptibles de créer de nouvelles »idées évidentes relatives à la nature du monde et aux dimensions de son historicité«. (Speich-Chassé/Gugerli, 2012). Les axes thématiques sont:

  • Pratiques communautaires/coopératives et concepts de communalisation (action de groupe versus technologies du soi)
  • Reconfiguration du travail et critiques du capitalisme
  • Idées et économie des sociétés autogérées
  • Pensée utopique, mondes alternatifs et contre-cultures
  • Concepts et théories de l’environnement ou milieux et expérimentations autour de la création d’environnements dynamiques, milieux adaptables ou contrôlés (par exemple, l’architecture)
  • Pratiques de critique et imagination politique
  • Comparaison des mouvements et des idées du XIXe et du XXe siècle
  • Interactions entre les mouvements sociaux et la question de l’espace
  • Idées et pratiques autour de la notion ‘d’authenticité’
  • Idées et pratiques autour de la notion ‘d’activisme’
  • Expériences de la politique, des affects et des émotions

ECHEANCE ET CANDIDATURE

l’IHA inviete doctorant-e-s et postdoctorant-e-s à soumettre leur résumé (500 mots) ainsi qu’une brève biographie (pas plus d’une page) d’ici au 25 février 2018 à Hannah Voß (hiwis.kwaschik@uni-konstanz.de). (anglais, français, allemand).

La langue utilisée lors de la conférence sera l’anglais. Toutefois, des exceptions seront faites pour les présentations de projets de thèse en français. L’Institut historique allemand allouera aux participant-e-s un remboursement forfaitaire des frais de transport. L’école d’été cherche à réunir un nombre restreint de jeunes chercheuses et chercheurs (doctorant-e-s ou jeunes post-doctorant-e-s) autour de discussions avec des spécialistes internationaux, basées sur des contributions communiquées en amont (et à soumettre d’ici au 1er septembre 2018). En plus des angles historiques, nous encourageons les approches relevant de l’anthropologie sociale, de la sociologie ainsi que les approches interdisciplinaires relevant de l’histoire des sciences de l’homme.
Pour plus d’informations, prière de contacter :
https://www.geschichte.uni-konstanz.de/reichardt/
https://www.geschichte.uni-konstanz.de/kwaschik/aktuelles/


  WHAT

Call for papers for the summer school “Cooperation and self-government: Sociopolitical experiments in the nineteenth and twentieth centuries” organized by the German Historical Institute, Paris; University of Konstanz; in cooperation with the University of Rouen.

WHEN / WHERE

Venue: German Historical Institute, Paris, 17–19 September 2018

TOPICS

See the complete PDF for topic details. The goal of the summer school is to discuss the connections between diagnoses of the present, social experiments and social sciences in the nineteenth and twentieth centuries, taking the 1968 movement as a starting point. Based on Elias’ understanding of modernisation as a process, the summer school understands these moments as changes in the We-I-Balance (Elias, 1987) and will explore its characteristics and rationales. It seeks to consider how the intersections of everyday patterns of perception and scientific concepts can produce new ‘self-evident ideas about the nature of the world and the dimensions of its historicity’. (Speich-Chassé/Gugerli, 2012). Topics of interest:

  • Communal practices and concepts of communalisation (group action vs. technologies of the self)
  • Reconfiguring labour and critiques of capitalism
  • Ideas and economics of self-managed societies
  • Utopian thought, alternative worlds and countercultures
  • Concepts and theories of environment or milieu and experiments in the creation of responsive environments, adaptable or controlled surroundings (for example architecture)
  • Practices of critique and political imagination
  • Comparisons between nineteenth- and twentieth-century movements and ideas
  • Interactions between social movements and the question of space – Ideas and practices of ‘authenticity’
  • Ideas and practices of ‘activism’
  • Experiences of politics, affects and emotions In addition to historical approaches
  • social anthropological, sociological and interdisciplinary approaches from the history of the humanities are also encouraged.

APPLICATION / INFORMATION

IHA invites PhD students and postdocs to send abstracts (500 words) and a short biographical statement (no more than 1 page) by 25 February 2018 to Hannah Voß at hiwis.kwaschik@uni-konstanz.de. The working language of the conference is English. However, exceptions are made for presenters of PhD projects in French. The German Historical Institute will pay an appropriate flat-rate travel allowance. The summer school aims to attract a limited number of junior researchers (PhD students and early postdocs) for an intense discussion with international scholars, based on pre-circulated papers (which are to be submitted by 1 September 2018).
Contact: Hannah Voß (Universität Konstanz).


What we do || Who we are || Join AIR project.

Photo: Paris 1871, proclamation de la commune sur la Place de l’Hotel de Ville.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s