Quoi

Appel à candidature pour la Journée d’étude « Conflits, résistances et tensions dans les mondes du travail »

Quand et où

18 décembre 2017, ENS de Paris (Campus Jourdan) – 48 boulevard Jourdan, 75014 Paris.

Sujet et objectif

Si la question de la conflictualité au travail a fait l’objet de nombreux travaux de sciences sociales
parfois devenus des classiques, les discours des années 1990 sur la fin des classes sociales ou la baisse de la conflictualité ont contribué à reléguer ce thème au second plan. Pourtant, les récentes transformations des contextes de travail et d’emploi, telles que la financiarisation
de l’économie, l’accentuation des inégalités sociales et les lourdes restructurations des entreprises, viennent réinterroger la conflictualité au travail. Cette journée d’étude s’inscrit dans le prolongement de travaux récents qui ont renouvelé les approches de la conflictualité au travail à l’intersection de la sociologie du travail et de la sociologie politique de l’action collective. Elle se propose d’appréhender les conflictualités au travail saisies dans des contextes pluriels en s’intéressant aux conflits les plus ouverts et organisés comme aux « résistances » les moins visibles (Eigensinn, micro-conflits, déloyautés au travail, etc.). Elle s’intéresse autant aux différends opposant direction et salarié.e.s qu’à ceux divisant la main-d’oeuvre. Cette journée d’étude invite ainsi à articuler ces différentes formes de conflictualité, à multiplier les échelles d’analyse – notamment lorsque les chaînes d’interdépendance remontent aux décisions du siège et au-delà des frontières nationales – et à tenir compte des différents points de vue, salariaux, syndicaux mais aussi patronaux (stratégie d’évitement, domestication des conflits, etc.).
De manière transversale, cette journée d’étude se veut également être un espace de réflexion sur les méthodes d’enquête permettant d’analyser la conflictualité au travail

L’appel à communication encourage les propositions s’inscrivant dans l’un des trois axes suivants :

  • Axe 1. Les terrains de la conflictualité, une diversité d’acteurs et de contextes.
  • Axe 2. Conditions d’émergence ou de non-émergence des conflits au travail.
  • Axe 3. Résistances aux restructurations.

Ici l’appel complet: aac-conflits-resistances-et-tensions

Deadline et candidature

17 septembre 2017. Envoyer un résumé de 5 000 signes maximum (espaces compris),
présentant leur problématique, le cadre théorique, les supports empiriques et les principaux
résultats à l’adresse e-mail sem.travail@gmail.com. Réponse le 2 octobre 2017.


What we do || Who we are || Join AIR project.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s